La gestion des carrières, l’un des premiers points à traiter quand on a repéré un terrain intéressant en région parisienne

Carrière : « Cavités creusées dans le sous-sol pour permettre l’extraction de matériaux de construction (calcaire, craie, argiles, etc.). Différentes techniques d’extraction ont été utilisées qui ont entraîné des cavités de tailles et de géométries diverses (exploitations en chambres et piliers par exemple). Après l’arrêt de l’exploitation, ces cavités souterraines n’ont pas été remblayées pour des raisons de coût. La dégradation de ces cavités par affaissement ou effondrement, peut causer de graves dommages. »

Maintenant je vais vous donner la vraie définition d’une carrière: « Trou dans le sol provoquant un trou dans le budget ». Tout est une histoire de trou.

Des carrières ?

Pour bien comprendre l’enjeu par rapport aux carrières, il faut savoir que la région parisienne est un vrai gruyère, truffé de « cavités souterraines », les carrières.

Encore innocents au début de nos recherches de terrain, nous nous renseignons auprès de l’agent immobilier, toujours très rassurant : « Oui, mais c’est très profond, à 35m, il n’y aura rien à faire », traduction : « Ai confiaannnnceee, crois en moaaaaaa …. »

Ayant quand même quelques doutes sur l’excès d’optimisme de cette personne, nous sommes donc allés voir l’Inspection Générale des Carrières (IGC) située à Denfert Rochereau à Paris

L’IGC : Retour vers le futur

carriere

Carte IGC

Nous sommes reçus par une personne fort sympathique qui après avoir écouté notre demande, part chercher une carte des sous-sols de Vitry. Vous connaissez « retour vers le futur » ? Ce fut la même chose, tant la dite carte semble tout droit venue d’une autre époque.

Vous pensiez que tout serait informatisé ? Mouah ah ah, Que nenni… nous avons le droit à une belle carte papier ayant 50 ans, remplie d’annotation, gribouillis et hiéroglyphes divers et variés. Il ne manquait plus qu’un « X » pour marquer la localisation du trésor !

Après une bonne demi-heure de cours complets (et très intéressant) sur les carrières, le couperet tombe : « Ah mon bon monsieur, il y a des carrières à 29 m avec un vide de 1,7m, du plein sur 50 cm, puis un autre espace vide de 1,2 m. Si vous voulez construire en R+2, va falloir combler » !

Aie, aie, aie… va falloir établir quelques devis !

Les méthodes : Vous êtes plutôt piliers maçonnés ou plutôt injection ?

Mon ami Google ne me propose pas une foultitude d’entreprises spécialisées dans le comblement de carrières. J’apprends néanmoins qu’il y a deux méthodes principales :

  • Consolidation par piliers maçonnés
pillier

Piliers maçonnés

Il s’agit de soutenir le plafond de la carrière par des piliers maçonnés.  Oui des parpaings, cela a l’air assez basique comme méthode, mais efficace !

  • Consolidation par injection

Cette méthode consiste à injecter du ciment à prise rapide dans la cavité jusqu’à obtenir « une pression de refus »

Et ça coûte combien tout ça ? Humh, ça dépend!

Forts de ces connaissances nouvellement acquises, nous contactons plusieurs entreprises spécialisées pour avoir des devis estimatifs. Les retours sont pour le moins surprenants et disparates, allant du simple au double, de 100k€ a 200k€… vous comprenez maintenant pourquoi je parle de trou dans le budget ? 🙂

Cette nouvelle a été cause d’une grande désillusion. Nous avons dû revoir tout notre budget et financement afin de pouvoir envisager d’absorber ces coûts supplémentaires. Par ricochet, ce temps de réflexion nous a fait perdre environ une année (pas uniquement pour les carrières, mais c’est une autre histoire ….), mais au moins nous sommes maintenant sûrs du budget associé à cet aléa et de son financement.

Dans le prochain épisode : le comblement de carrières comme si vous y étiez (normalement d’ici 9 mois si tout va bien…)

Et pour en savoir plus, le documentaire « Les dessous de Paris » repassera sur France 5 le 18 septembre 2014 à 15h40 : http://www.france5.fr/emission/les-dessous-de/diffusion-du-29-08-2014-20h40

11 réponses
  1. Yannick
    Yannick says:

    Bonjour Adrien,

    Finalement, nous n’avons pas eu besoin de combler. Les sondages réalisés par un geotechnicien ont montré que les carrières étaient suffisamment profondes pour éviter d’être comblée.

    Bonne journée,

    Yannick

    Répondre
    • tise
      tise says:

      Bonjour,
      Le géothechnicien vous l’avez trouvé ou? On m’impose aussi de combler à Charenton, 250K€ annoncés … j’espère pouvoir y échapper comme vous, merci de votre aide !

      Répondre
      • Yannick
        Yannick says:

        Bonjour Tise,

        Comme beaucoup de partenaires / prestataires, nous avons trouvé notre géotechnicien en faisant une recherche sur Google, en identifiant quelques entreprises qui avaient l’air sérieuse, en demandant à chacune d’entre elles de nous fournir un devis sur la base d’une expression de besoin (souvent rédigée par notre architecte / bureau d’études) et en comparant.

        Comme pour beaucoup de sujets, nous ne retenons pas nécessairement le moins disant, nous essayons de trouver le bon équilible entre une réponse « sérieuse » d’une personne qui inspire confiance et un prix raisonnable.

        Pour le géotechnicien, si vous souhaitez vous épargner cette démarche, nous pouvons vous communiquer les coordonnées du nôtre : il a fait du bon travail. Dans ce cas, j’aurais besoin que vous me communiquiez une adresse mail pour que je puisse vous répondre.

        Je reste disponible pour toute information complémentaire.

        Bonne journée,

        Yannick

        Répondre
        • Alex
          Alex says:

          Bonjour,
          Pour le geotechnicien je suis aussi preneuse .
          Nous avons acheté une maison sur Meudon en zone de carrières . Nous avons été un peu naïfs en pensant que le risque était moindre car la maison a plus de 70 ans. Après renseignements il s’avere qu’il y a bien des carrières à 19 m de 1,2m à peu près. L’avis d’un spécialiste s’impose ! Pourriez-vous me donner le nom du votre ?
          Merci

          Répondre
          • Yannick
            Yannick says:

            Bonjour Alex,

            Pour l’étude de sols, nous avons fait appel aux services de GDMH. Notre principal interlocuteur était : Camille Block. Nous avons refait appel à eux pour une étude complémentaire : toujours aussi efficace et pro.

            Site de la société : http://www.gd-mh.com
            Tél : 01 69 81 72 65

            Bonne journée,

            Yannick

          • Yannick
            Yannick says:

            Bonjour SV,

            Désolé pour ma réponse tardive, je n’ai pas reçu la notification de votre commentaire.

            Vous disposez de la réponse dans une de mes réponses à un commentaire précédent.

            Bonne journée,

            Yannick

Répondre

Vous souhaitez vous joindre à la discussion ?
N'hésitez pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *